Quels sont les bienfaits et les risques de la callisthénie ?

La callisthénie est une série d’exercices utilisant la force du corps sans utiliser de matériel. Si elle était utilisée préalablement pour s’échauffer avant de pratiquer des exercices, elle connaît un grand succès du fait que toutes les techniques pour se servir de la gravité et du poids sont sollicitées pour se muscler. C’est un entraînement polyvalent qui regroupe différents exercices de pompes, de dips, de fentes, de squats, de tractions, de pilates et de gym. Qu’apporte réellement la callisthénie et est-ce qu’elle présente des risques ?

Les bienfaits de la callisthénie

La callisthénie sculpte le corps, brûle les graisses, augmente la musculature pour devenir plus souple et plus puissant. Elle améliore le système cardio-vasculaire, la souplesse et la posture. La callisthénie peut se faire un peu partout sans avoir besoin de s’abonner à une salle de musculation. En effet, il suffit de la pratiquer dans la forêt, dans un parc, dans la rue ou à la maison.

C’est une discipline à la fois complexe et innovante. En plus du crossfit, elle devient le nouveau mode de musculation féminine. Cette innovation apporte beaucoup de bienfaits pour le corps, un changement physique très marqué chez les personnes souhaitant perdre du poids. Sa pratique est donc très recommandée dans les magazines féminins comme celui-ci. Un autre avantage de ce sport est qu’il y a un entraînement pour débutant permettant de bien s’initier dans la discipline et d’évoluer à son propre rythme.

Dédiée aussi bien aux jeunes qu’aux novices en sport, la callisthénie aide aussi à mieux se concentrer et lutte contre l’un des problèmes physiques les plus récurrents, notamment le mal de dos. Si vous souhaitez bénéficier de conseils d’un coach sportif, retrouvez un professionnel qui saura vous accompagner sur le site de la coach Sportive Jessica Mellet. Professionnelle et experte en perte de poids, elle saura vous indiquer les exercices adaptés à votre corps et à votre besoin, afin de vous permettre d’atteindre votre objectif.

Les risques liés à la pratique de la callisthénie

Comme pour tous les exercices physiques, la callisthénie a aussi quelques inconvénients. En effet, il est difficile de mesurer le degré de résistance par rapport aux poids. Avec cet exercice, les articulations sont très sollicitées et l’intensité ainsi que la brutalité des mouvements peuvent les mettre à rude épreuve. D’où la nécessité de prendre régulièrement des pauses. Certes, travailler avec le poids du corps est intéressant mais le nombre d’exercices réalisables est limité. Pour commencer la callisthénie, il faut effectuer des pompes sur les genoux puis sur les pieds en claquant les mains. Pour tirer meilleur parti de cette discipline, il faut la pratiquer de manière pertinente et régulière, soit trois à quatre fois par semaine, avec persévérance et détermination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post